21

La contribution des caféiers à l’écosystème

 La déforestation et l'érosion sont les deux plus grands problèmes environnementaux  dans les tropiques. Pour empêcher la détérioration de l’écosystème, on devrait donner la priorité à la plantation d'arbres à croissance rapide comme le caféier, le citronnier et l’oranger. Le caféier fleurit immédiatement après les saisons sèches et les feuilles qui tombent sont particulièrement riches en substances nutritives et minérales  enrichissant ainsi le sol. Cet engrais naturel améliore la fertilité du sol. Les caféiers servent de coupe-vent naturels et fournissent l'ombre aux arbres voisins. Ces arbres laissent tomber plus de feuilles, que toutes les autres plantes tropicales. Ces feuilles constituent un très bon fertilisant pour les sols et donc un bon engrais pour les autres arbres.


Les cyprès et les pins plantés autour des plantations de caféiers produisent également une source d'ombre et permettent la nidification pour beaucoup de variétés d'oiseaux dont les habitats ont été détruits par le défrichage sauvage. Les feuilles qui tombent des caféiers pendant les averses tropicales des saisons pluvieuses créent une couche protectrice sur le sol qui empêche l'érosion. Durant les saisons sèches, cette couche de feuilles de caféier garde le sol humide et fournit les conditions idéales pour la croissance des arbres.

En outre, la culture de café assure un emploi à des millions de personne chaque année. Dans les nations produisant le café, les besoins en nourriture d'environ 20 millions de familles sont réalisés par le travail dans les plantations de caféier.